L’AAV d’hier à aujourd’hui

 

Tout a commencé dans les années 70, avec la création du Club Charles Monnier (POPOFF) (*) à Vert Saint Denis. A sa tête, Mr CASTINEL pilote à la « POSTALE » (et madame…). Il distille aux postulants modélistes (parmi lesquels « Jeff » Billy, Philippe Lagrue et Patrick Vetu) les bases de la construction et du pilotage. Pour cela, il enseigne la pratique du vol libre, du vol circulaire et pour terminer celle de la radiocommande, c’était en 1972.

Compte tenu de la situation du terrain, en pleine ville, celui-ci a dû cesser son activité, les modélistes intégrant le nouveau club SNECMA fraîchement crée dont l’aire de vol était installée devant le Musée Safran.

C’est au sein de ce club qu’est né en 1982 le projet de création de l’AAV initié par Pierre Angot et M. Chavenon. Après avoir été installé près de la tour de contrôle, le club, présidé par M.Chavenon a migré vers l’Aire Balzac, (sur laquelle avaient été tentés les essais de la version à décollage vertical du Mirage de Dassault).

Suite à l’énorme succès remporté par le Championnat du Monde F3B, organisé en 1989 par Philippe Bataillé, celui-ci prenait la présidence de l’AAV en remplacement de M.Chavenon. Un succès considérable attirant un grand nombre de spectateurs, générant de nouvelles adhésions au club

Philippe est resté 10 ans à la présidence du club, avec lui nous avons organisé 2 Paris Jet Show, le premier avec 10 000 spectateurs, le second au Bourget avec un peu moins de réussite mais un bilan positif quand même !

De par ses activités professionnelles Ph. Bataillé, agent DGAC est basé sur la plate-forme de Melun-Villaroche où il exerce une certaine influence sur les responsables du terrain. Parallèlement à sa carrière il occupe un temps, le poste de vice président de la FFAM.

L’évolution de modèles réduits sur l’Aire Balzac (située entre plusieurs taxiways) devenant critique, il est décidé d’opérer son déménagement vers un autre terrain (celui que nous venons de quitter). Nous sommes dans les années 98/99. Philippe Bataillé muté à Bordeaux quitte son poste de président, remplacé par Philippe Lagrue qui assurera cette fonction jusqu’en 2011.

Les « années Lagrue » ayant connu une vingtaine de championnats de France et concours divers (F3B F5B F3J), 2 rencontres de racers (les journées GEE BEE) et une journée commune avec l’aéro-club.

Suite à son départ en 2011, est élu président Philippe Boussac qui démissionne 6 mois plus tard, remplacé par Philippe Briquet qui quittera le club en 2012

Aujourd’hui, la présidence est assurée par Yves Ferval qui commence son mandat par le déménagement du terrain, situé sur la commune de Limoges Fourches en bordure de l’aérodrome et qui est effectif au printemps 2014 , le terrain précédemment utilisé étant repris par le gestionnaire de l’aérodrome pour la construction d’un taxiway et d’une zone industrielle.

Le club compte actuellement une centaine de membres et favorise l’école au profit des jeunes et des moins jeunes en mettant des moyens matériels et humains à leur disposition.